La stéréotomie: à la recherche des nouveaux langages architecturaux en pierre naturelle

Posted on , updated on

Saint Nizier

Philibert Delorme, église de Saint-Nizier (Lyon). Photo: R.A. Etlin

La stéréotomie est l’art de la découpe et de l’assemblage de matériaux employés dans la construction, tels la pierre naturelle. La renaissance de cette technique s’inscrit dans la continuité de la recherche la plus avancée dans les nouveaux langages architecturaux.

Entre tradition et innovation, la stéréotomie fait évoluer la pierre. Cette technique désigne l’art de découper la pierre en différents petits volumes en vue de construire des éléments architectoniques destinés à être assemblés pour la création d’éléments architecturaux de grande portée. Cette architecture « écologique » permet  de bâtir des arcs, des voûtes, des encorbellements, des trompes ou des volées d’escalier…

La coupe des pierres, dans le Carnet de Villard de Honnecourt

La vis de Saint-Gilles

La vis de Saint-Gilles est un chef d’œuvre de la stéréotomie médiévale

Le spécialiste en stéréotomie est un excellent projeteur parce qu’il doit réaliser des travaux de construction très complexes. Les premiers dessins sur la coupe des pierres se trouvent dans le Carnet de Villard de Honnecourt. La vis de Saint-Gilles est considérée comme un chef d’œuvre de la stéréotomie médiévale. Situé dans l’abbaye de Saint-Gilles, cet escalier à vis repose à l’extérieur sur les murs cylindriques. Chaque pierre a été taillée selon plusieurs plans concaves et convexes. La visite de la vis de Saint-Gilles était un passage obligé des compagnons tailleurs de pierre.

La voûte du rez-de-chausée de l’hôtel de ville d’Arles

La voûte du rez-de-chaussée de l’hôtel de ville d’Arles

La voûte de l’hôtel de ville d’Arles, audace technique

La voûte du rez-de-chaussée de l’hôtel de ville d’Arles, classé monument historique, est considérée comme le chef-d’œuvre de la stéréotomie française. Conçue par Jules Hardouin-Mansart, cette voûte représente un symbole d’audace technique pour l’époque, avec une qualité d’exécution remarquable et d’étonnantes compositions.

Chapelle Royale du Couvent de Santo Domingo (Valencia). Photo: Felivet

Chapelle Royale du Couvent de Santo Domingo (Valencia). Photo: Felivet

Le père de la stéréotomie moderne est l’architecte espagnol Francesc Baldomar, créateur de la Chapelle royale du couvent de Santo Domingo (Valencia). La voûte offre différentes lectures : une abstraction de la couronne royale ou le battement d’ailes d’une chauve-souris.

Fallacara projets

Aujourd’hui, l’architecte italien Giuseppe Fallacara affirme la stéréotomie comme la protagoniste de l’architecture occidentale. Professeur à l’École polytechnique de Bari (Italie) et créateur de nombreux prototypes et workshops autour de l’architecture en pierre, Fallacara montre sa volonté de se rattacher à la grande architecture historique du passé, sans renoncer pour autant à la modernité des techniques et des formes.

Pour plus d’informations, consultez notre site web CUPA STONE.

logo CE
logo BBA
logo AVIS
logo ISO9001
certificado DIBT