Les défis des tailleurs de pierre en France

Tailleur de pierreLes tailleurs de pierre en France doivent s’adapter aux nouveaux types d’habitat. Mais désormais, les nouvelles règles du bâtiment (RT2012, basse consommation) et de l’environnement (Protocole de Kyoto, durabilité) imposent une révision de ce métier.

UN MÉTIER DES ARTISANS

Les tailleurs de pierre et marbriers peuvent répondre à ces exigences d’esthétique, d’efficacité énergétique et de confort pour des chantiers neufs, rénovation ou patrimoine. Ils peuvent intervenir dans toutes les phases de travail : de l’extraction de la pierre à la pose. En effet, le travail du tailleur de pierre commence en carrière où il doit sélectionner ses matériaux selon la commande du client et selon les différentes propriétés des pierres qui seront travaillées différemment en fonction de leur nature.

Une excellente connaissance des matériaux et de leurs qualités propres est donc indispensable. Ils travaillent les blocs des carrières pour réaliser des élements de construction tels que des voûtes, des façades, des cheminées, des escaliers… mais aussi du mobilier de décoration (vasques, baignoires, étagères) et du mobilier urbain.

Selon l’institut national des métiers d’art (INMA), il existe en France 500 entreprises dédiées à la taille de pierre. Le plus gros marché est la restauration du patrimoine et des bâtiments anciens. Les tailleurs de pierre sont jeunes : 44 % des salariés ont moins de 30 ans. Le tailleur de pierre peut évoluer du statut d’apprenti, tailleur ou appareilleur, à celui de chef de chantier.

RÈGLES DE L’HABITAT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tailleur de pierre naturelle

L’avenir du métier de tailleur de pierre aura certainement à voir avec la notion de développement durable, qui est d’ores et déjà alliée à celle de restauration dans certains stages. C’est pour cela que la pierre naturelle est un matériau traditionnel très intéressant : parce qu’il est conforme aux nouvelles normes et réglementations du bâtiment.

Les artisans de la pierre doivent adapter leurs méthodes de travail pour respecter les nouvelles normes et maintenir la richesse de leur artisanat. Les techniques de mise en œuvre et les réglementations ont évolué : il faut rénover la formation du métier et s’adapter aux nouvelles tendances de la décoration et de l’architecture contemporaine.

PERSPECTIVES : LE FUTUR

Les métiers de la pierre sont en pleine évolution. Les machines et les robots à commandes numériques sont de plus en plus présents. La combination des techniques traditionnelles à des procédés plus innovants déterminera l’avenir de ce métier.

Découvrez le métier de tailleur de pierre dans cette vidéo: